Luminaires issus de l'imprimante 3D

Une jeune équipe de designers industriels se met au travail pour réinterpréter la lumière. La fabrication additive a créé de nouvelles possibilités de conception qui peuvent maintenant être utilisées pour élever le sujet de l'« éclairage » à un niveau jamais atteint à ce jour.

_x000D_ _x000D_

Grâce aux possibilités de fabrication additive, des structures 3D complexes, qui ne sont tout simplement pas possibles avec des technologies conventionnelles comme que le moulage par injection, peuvent désormais être fabriquées.

_x000D_ _x000D_

D'autre part, il est possible de répondre rapidement aux tendances et de fabriquer localement avec un bilan CO2 neutre. La durabilité est très importante pour tous les produits de la marque Tagwerk.

_x000D_ _x000D_

La majeur partie de l’équipe design travaille avec des matériaux durables de l'entreprise autrichienne Extrudr. Leur gamme de produits Bioperformance, tels que GreenTEC et GreenTEC Pro, répond au besoin de durabilité car elle est 100 % biodégradable et fabriquée à partir de matières premières renouvelables. Ce qui est ingénieux, c'est que les matériaux sont mécaniquement et thermiquement meilleurs que, par exemple, les plastiques techniques tels que l'ASA ou l'ABS. Ceci ne serait pas possible avec d’autres biomatériaux, déclare le directeur général Philipp Hofmann
_x000D_

_x000D_ _x000D_

_x000D_ _x000D_

_x000D_ _x000D_

La rencontre entre l'impression 3D et la durabilité

_x000D_ _x000D_

Jusqu’à il y a peu, la production en série économique de biens de consommation utilisant l’impression 3D était très difficile à envisager. De nombreux procédés en étaient encore à leurs balbutiements et la répétabilité était comme un jeu de hasard. Le choix de matériaux différents était également très limité.

_x000D_ _x000D_

Néanmoins, l'entreprise de design Tagwerk a décidé d'aller de l'avant et d’être le premier fabricant allemand à proposer des objets individuels imprimés en 3D produits en série en utilisant le procédé FDM. Dans ce contexte, l'entreprise attache une grande importance à l'utilisation de biomatériaux durables. Les filaments à partir desquels les luminaires et les vases proposés sont fabriqués sont constitués de bois liquéfiable ou d'amidon de maïs. Les matières premières utilisées sont 100 % biodégradables et présentent bien d'autres avantages. Par le biais de la fabrication additive utilisant le procédé FDM/FFF, seul le matériau réellement nécessaire pour le corps sculptural est traité. Contrairement aux méthodes de production soustractives, telles que le fraisage, le tournage, le meulage ou encore le processus de moulage par injection, ce type de production évite toute sorte de gaspillage. En outre, la production régionale et les routes de transport courtes garantissent une réduction supplémentaire des émissions de CO2.

_x000D_ _x000D_

L'entreprise propose également des urnes durables et de haute qualité. Également avec un biomatériau spécial qui répond aux directives élevées de biodégradabilité pour les cimetières allemands.

_x000D_ _x000D_

L’objectif de Tagwerk est de rendre l’impression 3D accessible et de démontrer que les objets du quotidien et les biens de consommation peuvent également être fabriqués avec ces technologies innovantes. Jusqu’à présent, l’impression 3D était principalement réservée à la construction de prototypes. Les nouvelles techniques d’impression de Tagwerk permettent désormais, et pour la première fois, la production en série rentable d’objets décoratifs d'intérieur.

_x000D_ _x000D_

_x000D_ _x000D_

_x000D_ _x000D_

_x000D_ _x000D_

Vous trouverez de plus amples informations sur Tagwerk Design ici : https://www.tagwerk-designs.de/